Les titres

Matoub Lounès était prophète chez lui !

Cela fait 17 longues années que l’immense Matoub Lounès a croisé ses assassins dans une route de la montagne de Kabylie. C’était un jour d’été chaud. Le jeudi 25 juin 1998, Matoub Lounès venait de mettre la dernière voix en France sur l’un de ses albums les plus iconoclastes. (suite…)

Ce crime odieux est au nom de qui?

Rawan, une fillette yéménite de 8 ans, est décédée au lendemain de sa « nuit de noces » des suites des blessures subies lors des relations sexuelles imposées par son « mari », âgé d’une quarantaine d’années. (suite…)

Je reviens sur scène pour mon public

Lounis Aït Menguellet est plus déterminé et plus engagé que jamais après sa délicate intervention chirurgicale de l’hiver dernier. Dans l’entretien exclusif qu’il a accordé à El Watan, il aborde plusieurs sujets. Avec sa légendaire humilité. (suite…)

Le droit des berbérophones ne se décrète pas

Parler du droit de nos compatriotes berbérophones c’est comme parler du droit d’être, de vivre ou de s’exprimer. Il ne s’octroie pas, il existe. Un démocrate qui poserait l’exclusive question de l’insertion dans le texte constitutionnel ne soulève pas l’intégralité de l’enjeu. (suite…)

C’était le 14 juin 2001…

Ce jour-là Ali Benflis, chef du gouvernement sans nul doute sous les ordres d’Abdelaziz Bouteflika a signé la décision qui prive jusqu’à présent les Algériens de toute manifestation dans leur capitale politique. (suite…)

Idir : au-delà de tout, il y a l’humain

Chanteur au succès inaltérable, Idir a émancipé la chanson kabyle par la note et le verbe pertinents sur la voie de son rayonnement universel. Il nous livre ici ses sentiments et ses opinions avec quelques aspects de son génie inventif inspiré d'un profond amour pour la culture amazighe et d'une grande sensibilité humaniste.

(suite…)

Quand Tariq Ibn Ziyad perd sa carte d’identité !

Louange à la culture de la critique. Ils nous ont bourrés la tête de mensonges ! Des mensonges de toutes les couleurs : les religieux, les politiques, les historiques, les linguistes et les culturels. Enfant, l’écrit à mes yeux fut une chose sacrée ! Inviolable. La vérité absolue.

(suite…)

L’Algérie risque un nouveau bain de sang

Noureddine Boukrouh se dit «écœuré» par le congrès du Front de libération nationale (FLN) qu’il qualifie de «fait divers criminel.» L’Algérie sombrera dans un autre bain de sang avant la fin de cette décennie, il y aura deux millions de morts, si les choses ne se corrigent pas dans les deux ans à venir», prédit Noureddine Boukrouh, ancien président du Parti du renouveau algérien (PRA) et ancien ministre du Commerce.

(suite…)

Le pays est en danger à cause des gouvernants

L’ancien chef de gouvernement et ex-candidat malheureux à la dernière élection présidentielle, Ali Benflis, estime que l’Algérie est en danger. Un péril vers lequel le pays est conduit par le système et ses gouvernants, en lui faisant perdre une multitude d’occasions de se hisser au rang des pays démocratiques.

(suite…)

Sujets relatifs aux Aurès